Faites votre entrée dans un Internat magique peuplé d'êtres formidables.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au coeur de la nuit [PV. Hikari Rainsworth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Enren
Le vent l'emportera ♫


Messages : 85
Date d'inscription : 05/10/2011
Localisation : Loin ♫~

Feuille de personnage
Pouvoir :: Guerir, charmer ou tuer en chantant ; Voir l'histoire (passé/présent/futur) d'une personne, et s'en servir pour le mener à sa perte ; parler aux corbeaux
Relations:
Autre chose ? :

MessageSujet: Au coeur de la nuit [PV. Hikari Rainsworth]   Mer 1 Fév - 16:14

Yume se réveilla en sursaut et ouvrit de grands yeux interrogateurs.Elle se redressa sans difficulté, et regarda à droite et à gauche. Personne... Mais... Où était-elle ? Elle peina pendant quelques secondes à se relever et put découvrir bien vite où elle se trouvait. Les jardins. Elle se souvenait de tout à présent ! Après une journée bien chargée, elle avait voulu se reposer un peu et s'était endormie ici, parmi les fleurs qui sentaient si bon. Elle bailla longuement et se rendit compte que la nuit était tombée, et qu'il devait être 2 heures du matin. Elle s'assit sur le banc en pierre où elle s'était endormi, et posa sa main sur la pierre.Tout son bras passa au travers, comme s'il n'y avait pas de banc. Le retour à la réalité fut encore comme un choc. Pendant un instant, ses yeux se voilèrent de tristesse, mais elle se reprit bien vite et se mit à sautiller gaiement, toute trace de fatigue envolé. Elle alla dans sa chambre où elle constata quelle n'avait toujours pas de colocataire. Lily étant partie brusquement,Yume s'était retrouvée toute seule dans une chambre trop grande. Elle s'assit sur le lit un instant pour réfléchir à l'endroit où elle allait aller.

Finalement, après s'être baladée dans les couloirs, elle choisit d'aller s'enterrer dans la bibliothèque. Elle avait envie de rêver et voulait aller chercher un livre fantastique. Elle s'arrêta au rayonnage, attrapa un livre, et disparu avec. Elle réapparu quelques minutes plus tard, en train de le lire, assise sur une bibliothèque à 10 mètres de hauteurs, translucide et d'une couleur blanc pale. Elle commença la lecture de son livre, quand le leger bruit de la porte qui s'ouvre la fit se rendre invisible, à l'écoute de la personne venant d'entrer. Elle apparut quelques minutes plus tard, déambulant entre les rayons. Yume laissa flotter son livre dans l'air, et descendit de la bibliothèque, puis suivit quassiment à côté d'elle la nouvelle venue, invisible évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-himitsu.forumactif.org
Hannah P. James
ღ Rose noir du Paradis ღ


Messages : 169
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 19
Localisation : Près de toi ♥

Feuille de personnage
Pouvoir :: Contrôle de l'eau & du Feu. Invocation de leur esprit
Relations:
Autre chose ? :

MessageSujet: Re: Au coeur de la nuit [PV. Hikari Rainsworth]   Sam 4 Fév - 19:18

    Il faisait nuit noire. Tous dormaient. Profondément. Dans leur petit lit douillet, bien au chaud, bien en sécurité, loin de tous cauchemars … Une seule lumière était éclairée. Cette lumière menait à la chambre de la seule personne encore debout. Cette personne regardait par sa fenêtre le triste décor … Cette personne avait de longs cheveux de couleur blanchâtre ainsi que des yeux couleurs améthyste. Elle était accoudée sur le rebord intérieur de la fenêtre, la lumière renvoyait son ombre. Du dehors, l’on pourrait croire qu’elle attendait la venue de son prince charmant. Mais peut être était ce le cas ..? Non, impossible … La demoiselle était juste en conversation avec une autre personne. Une personne invisible aux yeux de tous mais visible à Hikari. Oui, car cette fille c’était Hikari. Hikari Rainsworth. Oui, la jolie héritière au trône de Thèbes. Vampire et ex-ange, devenue ange déchu suite à sa première chasse à l’humain. Oui c’était bien elle, l’ange qui, suite à sa retiration des ailes, s’était suicidé et qui était arrivé ici. Quoi, ici ? Et bah ici, c’est un Internat. Mais elle n’en savait pas plus… Elle n’était arrivée que depuis quelques semaines et n’était sortis qu’une seule fois de sa chambre. Pour quoi, pour aller voler des pochettes de sang. Et puis c’était tout. La jeune femme ne se sentait pas vraiment seule. Elle était toujours accompagnée de la mystérieuse Hukari. C’est elle, la personne que les autres ne pouvaient voir. Huka’ c’est celle qui s’est logé en Hika’. Elle arrive à prendre le contrôle de son corps mais c’est trop épuisant pour les deux. Mais quand cela se produisait, une intense lumière provenait du corps de la jeune femme et celle-ci changeait. De la tête au pied. Sa chevelure restait la même certes mais le reste … Un visage sadique, un regard rouge tel le sang et une tenue vestimentaire plus que marine, une épée au tranchant qui fait peur … Et puis son apparence va tout à fait avec son caractère. Sadique jusqu’au bout des doigts, cruelle à en traumatiser les petits n’et grands. Ah là là, il ne faut pas se retrouver en face d’elle. Surtout qu’elle aime traumatiser ! Et puis, elle incite beaucoup Hikari à faire des mauvaises choses. Et elle l’a aussi incité à « marquer » ses proies. D’une manière étrange mais assez joli. M’oui ce n’est pas si mauvais que ca mais bon … Une jolie rose tracé au couteau, et les traces de lèvres faites au rouge à lèvres noir. Ayant assez discuté et pensé à la fois, la demoiselle s’étira et partit dans sa salle de bains. Elle allait faire sa toilette puis sortir pour aller dans la bibliothèque. Elle voulait en savoir plus sur cet endroit bizarre qui l’abritait.

    Hikari entra dans la grande salle de bains. C’était un endroit accueillant, chaleureux. Elle adorait cet endroit, bizarrement. Partout ailleurs, elle était mal sauf là. La jeune fille se mit à rire. Son rire résonnait dans les murs de la salle d’eau. D’ailleurs cette grande pièce carrée, avait des murs couleur bleu. Bleu clair. Certains pans des murs lui faisaient ressentir son pouvoir. Le pouvoir des eaux. Un pouvoir que l’on pouvait utiliser a bon escients et mauvais escients. Et il était tombé entre les mains de la demoiselle. Celle-ci l’utilisait un bon escient et à mauvais escient. Elle s’en servait pour nettoyer certaines choses mais elle l’utilisait pour noyer à moitié ceux qui l’énervaient. Sur un mur, près de la porte, était posé une espèce de radiateur pour serviette. Plus loin, on pouvait trouver le lavabo ainsi qu’un meuble de rangement, une étagère et des prises électriques. La demoiselle s’avança vers le lavabo déposant la petite trousse de couleur bleue puis partit poser ses serviettes sur le « chauffe-serviette ». Ainsi quand elle sortira de la douche, elle sera encore au chaud. Elle s’approcha du robinet de la baignoire et tourna au maximum dans le côté chaud. La vapeur s’éleva, dès peu, dans la salle et il était impossible de pouvoir y voir correctement. Doucement, elle enleva son pyjama pour, ensuite, aller sous l’eau bouillante. Un petit soupir s’échappa de la bouche de la jeune fille et elle frémit. Des frissons parcouraient tout son corps tout en mettant que l’eau roulait. Elle ferma les yeux, ouvrit la bouche et s’avança de facon à ce que l’eau coule sur le dessus de sa tête et se répande en minuscules gouttes d’eau un peu partout sur son corps. Bah, elle aimait… Elle resta ainsi, immobile, durant dix-huit minutes. La jeune fille coupa l’eau quand elle sentit que son corps devenait trop rouge. Une fois que les dernières petites gouttes d’eau aient finis de tomber, elle attrapa son gel douche et commença à se nettoyer. Dans la nuque, sur le ventre, sur les bras, sur les jambes, sur les pieds… De partout. Puis elle sortit le shampoing et commença à malaxer son crâne. Son pauvre crâne qui avait souffert de ses cauchemars… Elle secoua un peu la tête puis ralluma l’eau. Elle finit de frotter puis resta une nouvelle fois, vingt minutes à se détendre. Ces vingt minutes passèrent, et Leila sortit de la baignoire voir de la mini-piscine qui lui servait de baignoire. Elle s’enroula une serviette autour de sa poitrine puis une pour ses cheveux et elle commença à se brosser les dents. Pour finir elle s’habilla de sa tenue habituelle pour sortir de la salle surchauffée et de la chambre.

    La jeune fille fut vite au courant que tous dormaient. Il n’y avait aucun bruit dans les couloirs. Ca faisait un peu peur … ou pas ! Non mais Hikari avoir peur avec une âme aussi méchante qu’Huka ? Dans vos rêves et encore … Dans vos rêves les plus fous, extrêmement fou ! Ah là là, j’vous jure … Dans le couloir on entendait juste les talons, de la jeune femme, claquer. C’est tout. Dans le noir et le silence, elle dut aller vers l’endroit désiré : la bibliothèque. Après quelques virages, elle y arriva. Devant la grande porte en bois. Elle était fermée, elle semblait fermée à clefs. Elle soupira. Heureusement qu’elle était une bonne fille et qu’elle avait toujours une « invisible ». Ces petites barrettes toutes noires qui portaient bien leur nom ! Hika’ se mit à trifouiller dans sa longue chevelure blanche. Toute douce au toucher … Bref. Après quelques minutes de fouillage intensif dans sa crinière de diamant, elle trouva enfin l’objet. Se mettant face à la porte, elle commença à l’enfourner dans la serrure. « Tac, Tac, Tac » et la porte s’ouvrit. Magie, Magie ! Haha ! Une fille était toujours meilleure à l’ouverture de serrure que les mecs de toute facon. C’était bien connu. Les Filles étaient juste les meilleures. Hika’ entra dans la salle endormie, il n’y avait personne aussi … Vu l’heure, ce n’était pas étonnant … Elle enleva ses talons et entra dans la salle. Maintenant, elle n’était plus qu’en collant. C’était mieux pratique. Elle avança dans les rayonnages. Il n’y avait personne mais, pourtant, elle se sentait espionner. Un long frisson parcourut son échine puis elle repartit à la recherche de son livre. Dans la catégorie « H », elle le trouva. Souriant, elle murmura.


« Enfin trouvé ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au coeur de la nuit [PV. Hikari Rainsworth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En pleine nuit
» AU COEUR - de la nuit ...
» Une nuit d'ivresse humaine
» La nuit est reposante, tout comme tes yeux sont réconfortant [Chase]
» sabor → caresse l'horizon de la nuit, cherche le coeur de jais que l'aube recouvre de chair.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Himitsu :: L'internat :: La Bibliothéque-
Sauter vers: